Ecologie

Ecosia. Comment fonctionne le moteur de recherche qui plante des arbres?

21 février 2018
ecosia

Il y a quelques temps, on se demandait si internet était écologique.On en est arrivés à la conclusion que quelques entreprises le sont plus que d’autres. Internet est “vivant” grâce à des serveurs géants qui sont disséminés partout dans le monde, et ces derniers ont besoin d’énergie pour fonctionner. Des entreprises comme Google ou Apple génèrent de l’électricité grâce à des sources renouvelables (éolienne, solaire…) mais d’autres comme Amazon ne sont pas aussi sages.

Aujourd’hui, nous allons parler d’un outil que l’on utilise tous quotidiennement sur internet : le moteur de recherche. Derrière un moteur de recherche il y a d’autre enjeux : annonces, positionnement, données privées… ce qui se transforme en argent, beaucoup d’argent. Mais il existe une alternative, un moteur de recherche différent. On pourrait l’appeler “moteur de recherche juste” ou “durable”. Ecosia.

 

Qu’est-ce qu’Ecosia?

Né en Allemagne en 2009, Ecosia atteint en 2014 le million d’arbres plantés. Comme ils le disent eux-mêmes : “Ecosia est le moteur de recherche qui plante des arbres avec les revenus générés par la publicité. Partage Ecosia avec tes amis et montre leur ce qu’ils peuvent faire avec une simple recherche sur le web”.

Ecosia affiche de la publicité, comme Google, mais eux plantent des arbres avec 80% de leurs revenus. Aujourd’hui, Ecosia compte 3 millions d’utilisateurs actifs, a planté 6 millions d’arbres et a donné presque 3 millions d’euros.

Ils plantent des arbres parce qu’il s’agit d’un remède facile qui a un grand impact sur la nature. Voici quelques uns des bénéfices qu’Ecosia énumère :

  • Climat frais : les arbres absorbent du CO2, l’un des principaux responsables du changement climatique. De cette manière, les grandes forêts peuvent même créer des nuages qui reflètent la lumière du soleil et refroidissent également notre planète.
  • Biodiversité : les forêts sont les systèmes les plus complexes de la planète, avec des millions d’espèces dont la plupart n’ont même pas été découvertes ni analysées.
  • Protection des sols : les arbres protègent le sol de l’érosion et donné des terres productives et fertiles. Si on les coupe, on finit par se retrouver avec un désert.
  • Air propre : en plus de donner de l’oxygène, dont nous avons besoin pour respirer, les arbres nettoient également l’air en absorbant des gaz contaminants et en filtrant les particules.
  • Personnes heureuses : les forêts nous donnent des aliments sains et tout un tas d’autres produits qui peuvent s’obtenir de manière durable. 1,6 mille millions de personnes dans le monde entier dépend d’elles.
  • Sécurité hydrique : les forêts régulent es circuits hydrauliques et agissent en prévention des inondations. Elles créent des microclimats humides et font augmenter le niveau des eaux sous-terraines. De plus, elles agissent comme des éponges qui évident les sécheresses.

Ecosia plante aujourd’hui des arbres partout dans le monde : au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar. De plus, ils sont très transparents et tu peux voir ici ses reçus de dons et les informations sur leur activité. Par exemple, en octobre 2016, Ecosia a alloué plus de 100 000€ pour la plantation d’arbres.

Comment utiliser Ecosia?

Il y a tout un tas de possibilités. Ecosia est disponible sur Chrome, Firefox, Safari, Opera, Android, iOS et Windows Mobile. Il suffit d’installer l’extension à son navigateur ou l’App et tes recherches commenceront tout de suite à planter des arbres. génial, non? Tu peux aussi suivre Ecosia sur Facebook, Twitter, Instagram, Youtube, le Blog et le site internet.

Et toi, tu connaissais Ecosia? Tu t’en sers comme moteur de recherche par défaut?

You Might Also Like

6 Gentils commentaires

  • Reply FOURNEAU Benoît 5 décembre 2018 at 14 h 55 min

    Je voudrais savoir où, par qui, qui décide de planter quoi, …
    Bref…. je suis garde forestier et je me demande à qui est confié l’étude des plantations réalisées par Ecosia et qui les réalise.

    Dans l’espoir de vous lire.

    Benoît FOURNEAU

    • Reply Florent 19 décembre 2018 at 11 h 41 min

      D’après ce que j’ai compris, les équipes d’Ecosia se déplacent un peu partout dans le monde (mais surtout en Amérique du Sud, en Afrique occidentale et en Asie du Sud-Est) et plantent des arbres avec des locaux (je ne sais pas si ces derniers sont rémunérés, mais je vais creuser). Par contre, quels arbres sont plantés… d’après les réseaux sociaux il y a un peu de tout.
      En ce qui concerne l’étude des plantations, alors là… tu me poses une colle. C’est une très bonne question, ceci dit !

      Nouvelle chose, j’ai appris récemment qu’Ecosia payait Google pour faire des annonces. Ca casse un peu le mythe. Je vais modifier l’article en conséquence.

  • Reply Kévin Beil 1 janvier 2019 at 13 h 45 min

    Une question assez sotte peut être mais si Ecosia plante des arbres grâce à l’affichage de publicité et que j’utilise AddBlock est-ce que ça marche vraiment MDR

    • Reply Florent 29 avril 2019 at 11 h 05 min

      Ah ben dans ce cas, non 😉

  • Reply Sébastien Nappilla 13 février 2019 at 10 h 23 min

    Je trouve l’idée super et il faut les féliciter. C’est une démarche superbement constructive et je pense que nous devons aller dans ce sens.
    La déforestation et un problème d’enjeu majeur actuellement. Il en va de même pour le recyclage de nos déchets, je pense que cela va de paire.
    Nous devons converger vers un monde plus responsable, un monde que nous léguerons à nos enfants.
    Essayons de leur donner un monde pas trop détruit avec le moins de déchet à gérer.
    J’ai écrit un article sur le fameux jour du dépassement, je pense que cela peut être intéressant de le mettre dans mon commentaire, car cela nous prouve que nous avons encore beaucoup de travail à faire.
    https://www.nappilla.lu/fr/blog/le-jour-du-depassement-savez-vous-ce-que-cela-veut-dire-n183

    Alors bravo Ecosia pour cette belle initiative.

    Sébastien du blog Nappilla
    https://www.nappilla.lu/fr/blog

    • Reply Florent 29 avril 2019 at 11 h 27 min

      Bonjour Sébastien.
      Merci pour ce commentaire et pour le partage de ton article, très intéressant !

    Répondre