Ecologie Zéro Déchet

Microplastiques : faire sa lessive contaminerait les Océans?

22 mai 2019
microplastiques lessive

Le problème des microfibres… Prends le temps de lire l’étiquette des vêtements que tu portes en ce moment. Je suis sûr que tu tomberas dans la liste sur du nylon ou du polyester. Nous portons des vêtements avec des fibres synthétiques tous les jours. Robes, T-Shirts, leggings, pyjamas… il y a de plus en plus de vêtements qui incluent des matériaux de synthèse dans leur composition : des matériaux plastiques.

Près de 85% des matériaux que nous trouvons dans ce que nous portons sont des microfibres.

Tous ces vêtements fabriqués à partir de matériaux synthétiques cachent un grave problème : à chaque fois qu’on les lave, ils libèrent des petits bouts de plastique. Des microfibres qui coulent directement dans les égouts et sont si petites qu’aucun filtre ne les arrête, ce qui contamine nos mers et océans.

La Fast-Fashion

L’expansion de la “fast fashion” (ou en d’autres termes “utiliser et jeter”) n’aurait pas été possible sans fibres synthétiques. Elles ont beaucoup de succès dans l’industrie de la mode car elles durent longtemps, sont résistantes, légères et, bien évidemment (le nerf de la guerre) bon marché. On calcule que le polyester est utilisé dans 60% des vêtements. C’est une des raisons pour lesquelles l’industrie textile est la deuxième plus polluante du monde : hautes émissions de CO2, utilisation de combustible fossiles, déchets non dégradables…

Qu’est-ce qu’une fibre synthétique?

Les fibres synthétiques se divisent en deux catégories :

  • Fibre artificielle ou semi-synthétique : on appelle ainsi les fibres composées de matière première naturelle comme la cellulose ou des protéines animales ou végétales. Par exemple; rayonne, viscose et lyocell. Ce sont des fibres biodégradables en fin de cycle de vie mais pas du tout inoffensives.
  • Fibre synthétique : c’est une fibre textile qui provient de divers produits dérivés du pétrole. Non biodégradables. Exemples : nylon, polyester et polyéthylène.

Qu’est-ce qu’une microfibre?

Une microfibre est un petit fragment de plastique utilisé dans les textiles synthétiques. Ces fibres se détachent des vêtements au lavage. Elles sont tellement minuscules qu’aucun filtre n’est capable de les arrêter. Elles se transforment en un problème environnemental massif en contaminant nos océans.

Plus de 700 000 microparticules de plastique se détachent à chaque lavage et ne s’éliminent pas dans les stations d’épuration et passent par les fleuves et rivières jusqu’à la mer.

Les microfibres sont-elles un vrai problème?

On estime que les microfibres sont un des contaminants plastiques principaux dans les bassins versants des pays développés. Ils représentent une partie importante des déchets qui atteignent les océans.

Les expériences menées sur les eaux usées des machines à laver domestiques ont montré qu’un seul vêtement peut libérer plus de 1900 fibres par lavage.

Les microfibres et autre microplastiques absorbent les substances toxiques présentes dans les océans. Leur consommation par différents organismes marins implique des altération dans le processus de reproduction des espèces mais aussi dans leur comportement. Ainsi, les microfibres et les substances toxiques absorbées entrent dans la chaîne alimentaire. En bout de chaîne, c’est nous (coucou), les humains qui ingérons ces microfibres + toxiques pour ceux qui mangent du poisson ou des fruits de mer en général…

On ne connaît pas encore les effets négatifs que la contamination par microplastiques peut avoir sur les êtres humains.

Que peut-on faire?

Ce ne serait pas très réaliste de se défaire de tous les vêtements de la garde-robe contenant des matériaux synthétiques. Ce serait anti-écologique de tout jeter à la poubelle. Mais il y a quelques petites choses à mettre en pratique :

  • Laver ses vêtements moins souvent. On lave fréquemment les vêtements quand ce n’est pas nécessaire. Si on se douche tous les jours et que l’on a pas transpiré, il est possible de réutiliser ce t-shirt une dernière fois avant de le laver. Parfois, le simple fait d’aérer un vêtement près d’une source de chaleur ou au soleil (encore mieux) suffit amplement. Il faut simplement que l’air circule.
  • Remplir la machine à laver au MAX, laver à basse température et sur le cycle le plus court possible. Utiliser de la lessive liquide si elle est industrielle ou notre recette de lessive solide zéro déchet si elle est faite maison (attention, éviter la lessive solide industrielle). Cela a été prouvé que faire ceci diminue le nombre de microfibres par lavage.
  • Au moment d’acheter de nouveaux vêtements, lire avec attention la composition, en évitant les fibres synthétiques. Pariez sur le coton (bio/fair trade c’est encore mieux) ou d’autres fibres naturelles. Nous avons consacré un post aux 12 matières durables et certifications.
  • Laver ses vêtements dans un sac. Mais pas n’importe lequel. Il faut qu’il réponde à certaines exigences afin que le filtre soit efficace et et que le sac empêche donc les microfibres de squatter les égouts. Renseignez-vous sur les brevets et l’efficacité du sac avant de l’acheter.

Que peut-on faire de plus?

  • Fabriquer des machines à laver qui réduisent la libération de microfibres en limitant la forte agitation et en installant des filtres plus efficaces.
  • Améliorer les filtres des stations d’épuration.
  • Arrêter de fabriquer des vêtements qui se délaissent de leurs microfibres.

La balle est dans notre camp dorénavant. Nous devons mettre en pratique toutes les mesures possibles afin de réduire la quantité de microfibres qui squattent nos machines à laver !

Crédit photo : https://www.maxpixel.net/

You Might Also Like

Pas de gentils commentaires

Répondre