Actualités

Le premier Super Bowl zéro déchet.

31 janvier 2018
superbowl zero dechet

Ca y est, même les plus gros et plus polluants consommateurs du monde s’y mettent. La finale du championnat de football américain (le Super Bowl) s’annonce zéro déchet cette année. On supprime 40 tonnes de gobelets en plastiques et de paniers à grignotter.

Le 4 février, plus de 66 000 personnes vont regarder le US Bank Stadium à Minneapolis pour le Super Bowl 2018, en promenant avec eux les innombrables gobelets, hot-dogs et autres burgers.

Depuis des dizaines d’années, le Super Bowl s’est érigé comme le grand évènement sportif entièrement à l’américaine. Tout, de la nourriture au temps de jeu, est fait à l’excès. Mais sous ces apparats, il y a énormément de déchets : 40 tonnes plus exactement.

Les années précédentes, la majorité des déchets produits par le Super Bowl finissaient à la décharge. Mais cette année, la NFL (la fédération de football américain) et le US Bank Stadium de Minneapolis, l’Authorité des terrains de sports, le fournisseur alimentaire et PepsiCo font équipe pour tenter le premier Super Bowl zéro déchets.

Cela s’annonce raide. La coalition a commencer à planifier cet effort depuis l’été dernier et le but est qu’environ 90% des déchets comme les bacs de nourriture et le papier soient recyclés ou composté. Le reste des déchets en plastique non recyclables seront envoyés à un centre d’incinération qui produit de l’énergie.

Pour que l’initiative (nommée Rush2Recycle) soit opérationnelle le jour du match, les sponsors ont embauché 200 étudiants locaux qui, avec une équipe de volontaires de PepsiCO, serviront d’ambassadeurs au stade; ils seront positionnés près des poubelles pour informer les visiteurs sur ce qui peut être composté, recyclé ou jeté à la poubelle.

stade super bowl

Les tactiques que nous employons sont le reflet de tactiques dont les US en général ont besoin. Il faut la bonne infrastructure, une manière élégante de dire qu’il faut les bonnes poubelles avec la bonne signalisation et l’évangélisation. Cette infrastructure, avec l’embauche des étudiants, consitue le coeur de l’investissement pour cette initiative, que PepsiCo n’a pas souhaité rendre publique.

S’assurer que ces poubelles soient correctement remplies signifie qu’il faut faire des ajustements à l’intérieur du stade. Le fournisseur alimentaire, en avance, a transformé plus de 70 produits (des gobelets de bière, aux plateaux de nachos en passant par les petits gobelets de portion de sauce) en des produits compostables par Eco-Products.

Ce sera, par exemple, le premier Super Bowl où on sert des cacahuètes dans des sacs compostables. L’équipe Rush2Recycle a aussi mené une campagne social media avant le match ainsi que des vidéos avec des conseils de recyclage qui seront diffusées pendant le match.

Même s’il s’agit d’une amélioration en ce qui concerne les décharges déjà bondées, ce ne sera pas une année sans émissions de gaz à effet de serre.

football americain zero dechet

Les incinérateurs à énergie peuvent être une solution difficile pour les plastiques non recyclable à cause des rejets de carbone qui continuent d’envenimer l’environnement. Et au lieu de s’allier avec des communautés locales de parcs ou d’ONG qui pourraient directement profiter des dons de compost, les contenants seront emmenées à un centre de compost industriel. Cependant, les restes de nourriture et les aliments en vrac seront emmenés à Second Harvest Heartland, un restaurant du coeur local à Minneapolis.

Enfin, fondamentalement, si l’évènement américain par excellence peut composter et recycler, peut-être que cela haussera la barre pour les efforts zéro déchet à travers le pays.

You Might Also Like

Pas de gentils commentaires

Répondre