Divers

Astuces zéro déchet pour un changement de style de vie

7 mai 2018
astuces zero dechet

Avez-vous pensé passer zéro déchet, essayer de réduire votre empreinte carbone et votre impact sur l’environnement? C’est beaucoup plus que simplement mettre vos aliments en vrac dans des bocaux en verre, faire vos courses au marché et arrêter d’acheter de l’industriel. C’est tout un style de vie qui consiste à collectionner des moments de vie et prioriser la durabilité environnementale.

Vous y avez peut-être pensé. Mais sans savoir quels en sont les bases et sans les conseils appropriés, abandonner votre dépendance au plastique et vos habitudes d’achat, de nettoyage et d’alimentation peut être assez intimidant.

Avant d’embarquer pour l’aventure zéro déchet, c’est important de comprendre le style de vie et d’écouter les personnes qui le vivent au quotidien. Nous avons interrogé les blogueurs zéro déchet les plus influents (notamment des américains qui vont bien plus loin dans la démarche que nous) afin d’avoir quelques conseils.

Des astuces de cuisine aux produits essentiels, voici la sagesse de six experts zéro déchet. Ils nous parlent également de quelques préjugés associés au style de vie. Préparez-vous à gaspiller moins.

Qu’est-ce que le zéro déchet?

Il y a de grandes chances que vous ayez déjà entendu ces mots, mais vous ne savez peut-être pas de quoi il s’agit. Le style de vie zéro déchet ce n’est pas seulement manger sain et purger vos affaires en plastique : c’est adopter une approche plus réfléchie et minimaliste à votre vie. Le zéro déchet consiste à éliminer le plus de déchets possibles de votre demeure. On transforme nos affaires en une vie plus riche d’expériences plutôt que d’objets.

Bea Johnson (la prêtresse du zéro déchet) et sa famille arrivent à faire tenir leurs déchets dans un grand bocal en verre. Mais comme l’explique Megean Weldon, le zéro déchet c’est beaucoup plus qu’arriver à faire tenir un an de déchets dans un bocal.

Une étude publiée par Science Advances en 2017 démontre que 91% des plastiques mondiaux ne sont pas recyclés et qu’environ 79% finissent à la décharge ou dans la nature. Si les chiffres continuent comme ça, environ 12 000 tonnes de plastique envahiront les décharges d’ici 2050, selon les chercheurs. Chaque geste fait la différence. Il faut changer de point de vue. Changer la manière dont nous consommons et dont nous appréhendons la valeur des choses que l’on inclut dans nos vies.

 

Par quoi commencer?

Se rendre compte de la quantité de déchets que l’on produit quotidiennement peut être assez accablant donc la clé est de commencer par les petites choses pour ensuite passer à des plans de durabilité plus importants. Comme le disent de nombreux vétérans du zéro déchet, personne ne passe au zéro déchet du jour au lendemain. Mais il y a des étapes qui peuvent faciliter le processus.

Gardez les “5 R” en tête

Pendant plusieurs années, Bea Johnson a compilé une liste de 100 astuces pour aider les gens à réduire leurs déchets ménagers. Mais les “5 R” sont les 5 règles qui, selon elle, peuvent être observées par toutes les personnes qui veulent se lancer dans le zéro déchet. Refusez ce dont vous n’avez pas besoin, Réduisez ce dont vous avez besoin, Réutilisez ce que vous consommez, Recyclez ce que vous ne pouvez pas refuser, réduire ou réutiliser et compostez (Rot) le reste.

Bea Johnson a commencé sa démarche zéro déchet en 2006 après qu’un déménagement de la banlieue au centre ville ait obligé sa famille a laisser la plupart de leurs affaires dans un garde-meubles et à vivre avec le minimum vital. Quand ils ont trouvé la bonne maison, ils ont tout sorti du garde-meuble et se sont rendus compte que 80% des affaires s’y trouvant ne leur avaient pas manqué.

Apprenez à dire non aux petites choses

Qu’il s’agisse d’une carte de visite, une paille à un restaurant, un sac plastique au supermarché ou un crayon jetable à une convention; il est indispensable de reconnaître et refuser ces déchets, quelle que soit leur taille. La prochaine fois que quelqu’un vous tend quelque chose, réfléchissez. En avez-vous vraiment besoin?

Commencez à manger de la vraie nourriture

Quand on parle de cuisine, le conseil et d’éviter au plus possible les denrées industrialisées et se rapprocher du naturel. Mangez de vrais aliments comme des fruits, des légumes et tout ce qui n’est pas emballé.  Beaucoup de personnes disent manger beaucoup plus sain depuis qu’elles sont passées au zéro déchet. Même s’ils s’octroient un cookie ou des chips de temps à autre, les faire soi-même signifie qu’on en mange beaucoup moins souvent.

This weekend’s farmers’ market and bulk haul combo. How do we manage to eat so much? My daughter boxes three times a week. That must be where it goes 😉 I had trouble finding my new item of the week yesterday but then spied some sugar snap peas (in the bag, middle bottom). I’ll sauté those with a bunch of minced garlic. – I always get questions about my food-filled jars when I post them. Get the weight marked on jars and containers before you fill them up at the bulk bins. At some stores, customer service will weigh them for you and mark the tare (the weight) on a sticker or piece of tape (if you have a china marker, which you’ll find in art supply stores, you can just ask them what the tare is and mark it yourself to avoid the sticker). Other stores set out scales and you weigh the jars yourself and mark the tare on the jar. The cashier will deduct the weight of the jar from the total weight of your food when checking you out so you pay for the food only. Not all stores do this but if enough people ask, more will start to do it (that’s what happened at Bulk Barn, a huge bulk chain store in Canada!). Have a great week, everyone! – #jars #masonjars #crazyjarlady #plasticfree #plasticfreeforthesea #breakfreefromplastic #lessplastic #zerowaste #slowfoodmovement #farmersmarket #eatfoodnottoomuchmostlyplants

A post shared by Anne-Marie Bonneau (@zerowastechef) on

Essayez d’utiliser moins de tout

Une chef de projet zéro déchet explique qu’elle utilise très peu de liquide vaisselle, de lessive, de savon pour le corps et de dentifrice. Elle a vu de ses propres yeux les quantités monstrueuses de déchets produits par ces entreprises dans les processus de fabrication de ces produits. La plupart des produits de consommation sont faits pour vous encourager à en utiliser plus que ce dont nous avons vraiment besoin.

Rejoignez des communautés zéro déchet

Pour rester motivé; ouvert d’esprit et apprendre de nouvelles choses grâce au contact avec d’autres personnes, vous pouvez vous tourner vers des communautés zéro déchet en ligne ou en personne. Suiviez des comptes zéro déchet sur Instagram ou Twitter, par exemple. Cela peut être une bonne source d’inspiration.

 

Des produits essentiels à accueillir dans votre vie

Même si beaucoup des objets que vous possédez déjà peuvent être réutilisés pour du zéro déchet, vous pouvez arrêter d’utiliser des objets jetables et investir dans des objets de remplacement qui durent plus longtemps. Voici quelques indispensables.

La bouteille d’eau réutilisable

Les bouteilles en plastique font partie des premières choses dont on se débarrasse quand on entame une vie zéro déchet. Un million de bouteilles en plastique sont achetées toutes les minutes dans le monde entier. Si les consommateurs ne freinent pas, ce nombre pourrait augmenter de 20% d’ici 2021.

Investissez dans une bouteille réutilisable en inox en mode Thermos si vous le voulez. C’est parfait pour les boissons chaudes et pour les boissons fraiches.

Emmenez vos propres bocaux

Au moment de stocker des aliments, des boissons et toutes sortes d’autres denrées, essayez d’éliminer le Tup’ en plastique ou les sacs de réfrigération et remplacez-les par des bocaux en verre. Achetez-les aux puces, ça vous coutera moins cher et vous aurez parfois des designs originaux. Vous pouvez aussi réutiliser les bocaux en verre des sauces ou de la mayonnaise, par exemple.

Where did you find your zero waste supplies? I found the majority of mine at the thrift store. Of course, I bought some things new like my metal lunch box and nesting tiffins. But, it’s really important to remember first we refuse what we don’t need. It’s pretty amazing how much stuff we can really do without. Always spend sometime without a replacement item to see if it truly ads value to your life. Then we reduce what we do need. Maybe you don’t need as much as you thought you did. Then we reuse what we have by shopping second hand and upcycling possessions we already own. On the blog today is a post about finding zero waste supplies. I highly recommend estate sales! Read more with the link in my bio. Where would you send someone to buy zero waste supplies? #goingzerowaste . . #reducereuserecycle #zerowaste #estatesales #lifewithoutplastic #refillrevolution #tinyyellowbungalow #ecoblogger #pantrypower #pantrygoals #shelfie #simplejoys #flashesofdelight #f52grams #frugalliving #organization

A post shared by Kathryn Kellogg (@going.zero.waste) on

Sacs en toile et tote-bags

Les sacs en toile sont l’essentiel pour stocker, transporter et acheter vos aliments en vrac. Vous pouvez les fabriquer vous mêmes si vous savez faire un peu de couture en utilisant de vieux t-shirt ou draps. L’astuce de Johnson est de fabriquer des sacs de la même taille que vos containers comme ça vous savez exactement quelle est la bonne quantité à acheter.

Les tote-bags réutilisables permettent aussi d’éviter le plastique et d’éviter les sacs en papier qu’on vous donne au supermarché. Pour être sûr de ne pas les oublier, vous pouvez acheter ceux qui se replient en format poche ou ceux qui s’attachent à votre porte-clés.

Couverts et pailles réutilisables

Eliminer les plastiques à usage unique est indispensable. SI vous aimez les pailles et buvez beaucoup de smoothies, il existe quantité de pailles réutilisables en bambou, en inox ou en silicone. Même chose pour les couverts.

Mouchoirs en tissu

Marchez sur les pas des générations passées et ayez toujours quelques mouchoirs en tissu à portée de main. Ces petits bouts de tissu sont faciles à faire et sont très pratiques pour vous essuyer le nez ou la bouche en évitant le gaspillage des mouchoirs en papier et du sopalin

Packing for Spain Part II: Reusables ✔ I’ve got my @ecolunchbox for snacks, leftovers, or takeout. @simple_ecology bags, a wide mouth jar (I wasn’t going to bring this but mason jars are expensive in Europe!), my second hand @kleankanteen insulated bottle, utensils from @shopearthhero, a cloth napkin, and a reusable bag. This and a positive attitude are all 2 people need to drastically reduce their waste footprint! Empacando para España Segunda parte ✔! Estás son las herramientas que llevo para reducir o hasta eliminar la basura que genero. Un contenedor de @ecolunchbox , bolsas de @simple_ecology, un masón bar, botella de @kleankanteen , cubiertos de @shopearthhero , una servilleta, y mi bolsa de tela.

A post shared by Mónica Rosquillas (@girlforacleanworld) on

Idées reçues (et la vérité) sur le zéro déchet

Si adopter un mode de vie zéro déchet a le pouvoir de sauver l’environnement, on pourrait penser que tout le monde s’y essaierait. Mais selon les personnes que nous avons interrogées, quelques idées reçues sur le mode de vie découragent beaucoup de personnes qui n’osent même pas faire le premier pas.

€€€ et temps

L’un des plus gros préjugés sur le zéro déchet est que cela coûte plus d’argent que le mode de vie “normal”. Ce qui ne pourrait pas être plus loin de la vérité. Le mode de vie zéro déchet, selon Bea Johnson, a permis de réduire de 40% le budget de la famille. On consomme moins qu’avant et quand on achète, c’est seulement pour remplacer.

Tandis que le zéro déchet est différent pour tout le monde, les personnes avec lesquelles nous avons parlé ont dit que le zéro déchet a amélioré leur situation financière et notant qu’en achetant en vrac, d’occasion et en réutilisant les sacs et les contenants permettaient d’économiser de l’argent.

Johnson explique que les gens associent le zéro déchet au faut de tout devoir faire soi-même mais ce n’est pas le cas. Cela fait peut aux familles qui travaillent qui pensent ne pas avoir le temps mais Johnson rassure en disant qu’elle ne passe pas ses journées à fabriquer de la poudre pour les dents,, des crèmes, de déodorant ou des produits de nettoyage.

Abnégation et sacrifices

D’autres inquiétudes avec les zéro déchet sont qu’il faut avoir des dons de chef étoilé ou s priver de ses aliment préférés. Vous ne devez pas faire à manger de choses sophistiquées et vous êtes même pas obligés de faire un nouveau repas tous les soirs. SI vous avez vraiment envie de quelque chose que vous ne pouvez pas acheter pvrcequ’il y adulte packaging, il y a a certainement une recette quelque part.

D’autres experts zéro déchet assurent qu’ils ne sacrifient rien pour vivre zéro déchet. Il faut du dévouement et de la pratique pour y arriver mais certains disent qu’il ne faut que 10% d’effort pour devenir 90% zéro déchet.

 

Vous allez forcément produire des déchets

La vie zéro déchet n’est pas facile. C’est un défi. Mais un bon défi. Un des prises de consigne les plus décevantes pour ceux qui adoptent le zéro déchet c’est qu’il y a des déchets inévitablement. Les mots zéro déchet servent plus comme d’un motivateur et à la fin, le but est de simplement réduire la quantité de déchets que nous produisons. Il faut se rappeler que c’est un parcours, donc ne vous en faites pas s’il y a un peu de déchets?

You Might Also Like

2 Gentils commentaires

  • Reply Lexie 27 juillet 2018 at 2 h 20 min

    Super intéressant merci ! On s’y intéresse de plus en plus ici aussi!

    • Reply Flo 6 novembre 2018 at 18 h 09 min

      Merci pour ce petit commentaire, Lexie ! A bientôt !

    Répondre