Zéro Déchet

Une famille zéro déchet à Auckland partage son périple

12 janvier 2018
auckland zero dechet

Justine Skilling n’a jamais volontairement voulu être zéro déchet, mais a plutôt essayé de réduire ses déchets dans les 10 dernières années. De l’upcycling (réutilisation) de boîtes en bois au mobilier d’occasion, tout a une utilité pour cette famille qui vit dans le sud l’Auckland, en Nouvelle-Zélande.

La fille de Justine Skilling nous explique tout ça en vidéo

La résidente du quartier de Mangere Bridge nourrit ses poules des restes des repas de famille et le reste des déchets vont directement dans un grand bac à compost au fond du jardin.

Il faut six mois à la famille de Justine pour remplir une poubelle, et il ne s’agit que déchets qui ne sont absolument pas réutilisables ni recyclables.

Justine se bat pour que sa communauté, et la société en général, fasse le pas.

“M’impliquer dans le nettoyage des plages m’a vraiment ouvert les yeux sur la quantité de déchets que nous produisons. Je me suis sentie triste de voir comment on manque de respect à notre magnifique planète

Une famille moyenne à Auckland produit 160 kilos de déchets tous les ans, d’après la mairie. Pour pouvoir réduire ce chiffre, Justine suggère aux gens de jeter un coup d’oeil à leur poubelle… qui est majoritairement composée de déchets ménagers.

Les sacs en plastique ne sont pas le centre du problème, et c’est sur cela que les gens se focalisent.

“Peu importe que vous soyez occupé, tout le monde à le temps de changer ses habitudes d’achat. Tout le monde trouve normal d’acheter et de produire des déchets sans se soucier de la responsabilité sociale et environnementale

Aujourd’hui, environ 30 000 Aucklandais ont commencé à prendre conscience du phénomène et à s’impliquer. Dans le quartier de Justine, à Mangere Bridget, Tunoa Puna Teraitua a publié une vidéo pour encourager les jeunes à changer leur regard sur les déchets. La famille de l’artiste a embarqué pour un voyage vers le zéro déchet dans les dernières années en recyclant et en compostant. Ils sont passés de 11 poubelles par semaine à une seule, composée de déchets qui ne peuvent pas être réutilisés.

La chanson, qu’il a publiée en décembre, était sa façon de donner un ton cool et sexy au zéro déchet. “Montrer à nos compatriotes qu’ils peuvent réutiliser leurs sacs plutôt que d’utiliser des sacs en plastique et difficile quand ils sont préoccupés par la rapidité et la simplicité… ils ne pensent pas à ce que deviennent ces sacs une fois jetés”

“Il faut avoir une attitude positive et faire ce que tu peux pour faire avancer les choses. J’essaie juste de sauver notre planète, nos poissons et nos océans”

Le récit de cette famille vous inspire? Et vous, qu’est-ce que vous faites pour sauver la planète Terre?

You Might Also Like

Pas de gentils commentaires

Répondre