Zéro Déchet

Comment remplir correctement la carte Européenne du zéro déchet

4 avril 2018
carte zero dechet

On t’a parlé dans un post précédent de la carte du zéro déchet. C’est une carte participative et on gagne tous à la remplir, pour nous mais aussi pour tous les autres Européens ayant adopté le zéro déchet et étant de passage en France. Pour l’instant, peu de commerces sont recensés sur l’hexagone mais il ne tient qu’à nous de compléter cette carte. Cependant, pour éviter les confusions et pour limiter le nombre de commerces à ceux qui sont strictement zéro déchet, il y a des règles à respecter. Elles sont en anglais sur le site donc les voici en Français, afin que ce soit clair pour nous tous au moment de remplir la carte.

Si ce n’est pas clair pour toi mais que tu as quand même détecté un commerce qui pourrait entrer dans la liste, n’hésite pas à nous le dire, nous l’ajouterons s’il correspond aux critères.

Au moment d’ajouter un commerce (« New Entry »), on nous demande de préciser une catégorie. Les voilà ci-dessous et ce à quoi elles correspondent.

package-free-shop Packaging-free shops (Commerces sans emballage)

Les vrais commerces sans packaging (en vrac) existent déjà dans de nombreuses communes, et ils sont nombreux à apparaître. Caractéristique principale : le commerce évite tous les emballages non réutilisables et encourage les gens à remplir leurs propres containers avec des denrées en vrac. Amener vos propres contenants est préférable. Les packagings non réutilisables comme les sacs plastiques et apparentés sont évités ou sont utilisés strictement pour des raisons d’hygiène ou dans le cas où on a pas le choix à cause de la réglementation.

 

package-free-department Packaging-free department (Commerce avec section sans emballage)

Si le commerce propose des denrées qui suivent les règles du commerce sans packaging uniquement dans certaines sections, il s’agit d’un « commerce avec section sans packaging ».  Les mêmes principes s’appliquent : les packagings non réutilisables sont évités quand c’est possible et on demande aux gens d’apporter leurs propres contenants. Les supermarchés où les fruits et légumes sont vendus en vrac mais où on présente des sacs en plastique pour les ranger, par exemple, ne rentrent pas dans cette catégorie.

 

fairteiler Food sharing points (Endroits de partage de nourriture)

L’initiative « foodsharing » a donné naissance aux « Food sharing points », qui sont essentiellement des réfrigérateurs et étagères accessibles au public où les gens peuvent partager ou prendre de la nourriture dont d’autres personnes n’ont plus besoin mais qui sont encore comestibles. Une bonne méthode pour éviter le gaspillage alimentaire et tous les déchets qui s’y rapportent.

 

food-assembly Food Assembly (La Ruche qui dit Oui)

Il s’agit d’un lien direct entre les consommateurs et les producteurs qui mettent à disposition leurs produits, directement sur le lieu de production ou dans les grandes villes. N’importe qui peut mettre en place sa Ruche et donc donner l’opportunité à des producteurs de partager leurs denrées à un endroit donné.

 

wild-herbs-tour Wild herb tour (Randonnées cueillette)

C’est une randonnée guidée qui permet d’identifier et de ramasser des herbes et plantes comestibles et bonnes pour la santé. De nombreux fournisseurs, souvent des individus à titre privé, organisent ce type de randonnées pour les gens intéressés et les aident à redécouvrir leur « environnement comestible ».

 

givebox Givebox (Boîte à dons)

Le concept de donner des objets dont on ne veut plus au lieu de les jeter constitue la base de la boîte à dons. N’importe qui peut organiser, mettre en place et gérer une boîte à dons dans un endroit approprié et dans sa propre commune.

 

give-away-shop For-free shops (Commerces gratuits)

Ils sont basés sur un principe similaire à celui de la boîte à dons. Ces « commerces » fonctionnent sur la base du don et mettent à disposition des objets à partager qui auraient fini à la poubelle autrement.

 

garden-share Garden share (Jardin partagé)

Des graines, des plantes, des fruits et des légumes sans avoir ton propre jardin? C’est possible avec le jardin partagé. Des commerces ou des particuliers proposent des bouts de terre (payants ou gratuits) afin que chacun puisse cultiver sa propre nourriture sans le gaspillage de l’emballage et le coût environnemental du transport. Un autre avantage est que si ton jardin est trop grand ou que tu n’as pas le temps de t’en occuper toi-même, il n’est pas gaspillé : il peut être utilisé par d’autres personnes pour faire pousser des produits locaux et de saison.

 

repaircafe Repair café (Centre de réparation)

De plus en plus de « repair cafés » voient le jour : c’est un endroit où les gens peuvent se rencontrer pour réparer des objets ensemble. L’idée a pris racine dans le fait que de nos jours, ça vaut rarement le coup (et le coût) de réparer des objets électroniques et de nombreux autres objets. Au lieu de les jeter et d’en acheter de nouveaux, tu peux les emmener dans un repair café et les faire réparer gratuitement par des bénévoles spécialistes. Les gens qui n’ont rien à réparer peuvent toujours venir avec leurs connaissances et leurs compétences et discuter autour d’un café et de gâteaux.

 

borrowing-shop Borrowing shop (Boutique d’emprunt)

Echelle, perceuse, chariots : ce sont des choses dont tu pourrais avoir besoin à un moment donné mais seulement de manière ponctuelle. C’est d’ailleurs dommage que beaucoup d’entre nous aient des objets comme ça sans s’en servir la plupart du temps : ça prend de la place inutilement. Les boutiques d’emprunt offrent une alternative à cela : des objets du quotidien peuvent être empruntés gratuitement ou à petit coût et on se partage leur usage.

 

bookcase Book exchanges (Echange de livres)

Que faire des livres dont on ne veut plus? Une manière utile de les partager gratuitement est d’utiliser une boîte à livre. Elles sont accessibles au public et encouragent l’échange libre de livres. On peut en voir de différentes formes : d’anciennes cabines téléphoniques ou des placards de cuisine font d’excellentes boîtes à livres.

 

milk-filling-station Milk-filling stations (Remplissage de bouteilles de lait)

Un nombre grandissant d’endroits où l’on peut remplir ses bouteilles de lait font leur apparition. Ils proposent du lait vendu par de petits producteurs locaux sans emballage. En Allemagne, ils fonctionnent comme des distributeurs automatiques où tu peux te servir toi-même du lait dans tes bouteilles en verre ou réutilisables.

 

event Evènements écologiques

Des évènements comme des salons, des festivals ou des foires au DIY : des gens se réunissent pour promouvoir et partager des idées sur la durabilité et l’usage responsable des ressources. Avant d’entrer un évènement sur la carte, contacte info{at}zerowastemap.org pour s’assurer que ça peut entrer dans la carte. Cette catégorie est encore vague et ils doivent déterminer comment mettre l’information en avant sans qu’elle soit utilisée à des fins publicitaires.

You Might Also Like

  • Essonne Ecofrugale 6 avril 2018 at 10 h 08 min

    Bonjour
    Merci pour l’information. Nous connaissions l’initiative des groupes locaux de ZeroWaste France pour y avoir contribué mais pas cette carte europeenne.
    Allons contribuer 🙂

    • Flo 6 avril 2018 at 10 h 19 min

      Super ! On essaie de contribuer le plus possible aussi !

  • Natalia 10 avril 2018 at 12 h 19 min

    Bonjour,
    J’ai mis à jour la carte avec les magasins vrac de Wallonie.
    Merci pour l’outil.

    • Flo 10 avril 2018 at 14 h 04 min

      Merci pour ta contribution !